Repose en paix ami marinier

Un marinier nous quitte tragiquement. Une figure de la Saône et d'ailleurs que j'ai eu l'honneur de côtoyer quand j'étais éclusier : "Le Dunkerquois" ; pas toujours le contact facile mais très sympathique. Un personnage en tout cas.
Adieu l'ami Maurice,

http://www.bienpublic.com/region-dijonnaise/2011/12/21/le-corps-d-un-disparu-retrouve-a-chalon-sur-saone

Commentaires

1. Le vendredi, février 24 2012, 01:04 par Charles CHATEAU

Je viens d'apprendre la triste nouvelle de la mort de Maurice alors que je suis en Nouvelle Calédonie.

Quand je me suis lancé dans le métier de marinier, rares sont ceux qui m'ont pris au sérieux. Il avaient raison et leur "gentillesse" m'a poussé à faire toujours mieux.

Je me souviens de mon premier contact avec Maurice, un croisement pas simple après Vitry le François. On m'avait dit qu'il n'était pas facile à vivre, alors j'ai suivi ses instructions.
Et nous sommes devenus amis. Il m'a appris tant de choses que j'ai progressé et qu'à la fin, je naviguais sans complexe ...

J'ai pensé à Maurice le 1er septembre 2009 en entrant dans la première écluse de Gatun, sur le Canal de Panama. Les connaissances acquises auprès de gens tels que lui m'ont permis d'empêcher le joli catamaran que je barrais de se pulvériser sur un bajoyer suite à une erreur du pilote du cargo me précédant.

Il fait gris et humide ce jour à Nouméa. Certainement ma peine.